Lettre de Jacques Roumain à Nancy Cunard

Chère camarade Nancy Cunard, Vous semblez vous plaindre de la vie agitée de Paris, mais vos lettres m’apportent, je vous assure, dans l’atmosphère moisie et provinciale de Bruxelles un air plus vif dont je vous suis reconnaissant. Je connais bien Irech Chatelain et en effet il a l’air assez sympathique avec sa crête de cheveux…