Trois questions à Tatie Maryse

tatie

Propos recueillis par Dominique Lancastre

DL) Pouvez  vous nous dire qui est Tatie Maryse et d’où vient ce surnom ?

TM: Je suis une blogueuse qui anime depuis 2011 le blog de Tatie Maryse, blog spécialisé dans la cuisine antillaise. Depuis 2013, je suis également animatrice culinaire, puisque j’anime des ateliers de cuisine antillaise. Je suis surtout une passionnée de cuisine depuis ma plus tendre enfance, où je prenais plaisir à « traîner » en cuisine durant les fêtes de famille pour observer mamies, oncles et tantes aux fourneaux ! Tatie Maryse est plus qu’un surnom, c’est un clin d’oeil à une tante auprès de laquelle j’ai appris beaucoup de la cuisine antillaise, et plus largement c’est un clin d’œil à toutes ces taties et mamans qui aiment partager leur savoir-faire.

DL) Vous avez plus de 40.000 personnes qui vous suivent sur Facebook et sûrement beaucoup plus sur le blog. Comment expliquez vous un tel succès ?

TM: En débutant le blog, je n’avais pas mesuré à quel point Internet pourrait être un tremplin de valorisation de la cuisine antillaise. Aujourd’hui, je suis fière de fédérer des milliers de lecteurs journaliers et plus de 40.000 fans sur Facebook. À la lecture des commentaires de mes lecteurs, je comprends qu’ils se retrouvent à travers les anecdotes liées aux recettes typiques, mais également qu’ils prennent plaisir à cuisiner autrement les produits locaux. Comme j’ai pu le lire, les recettes de Tatie Maryse « permettent aux produits locaux de réinvestir nos assiettes ». Le succès est aussi beaucoup lié à tous mes lecteurs qui en parlent autour d’eux et sont fiers de partager avec leurs collègues, parents et amis leurs réalisations faites grâce aux recettes de Tatie Maryse.

DL) Vous venez de lancer le concept d’atelier de cuisine. Que pensez vous apportez de plus et de différent à travers ce concept ?

TM: Le concept d’ateliers culinaires de Tatie Maryse est de « sortir la cuisine de la cuisine ». Ces ateliers ne sont pas comme des ateliers conventionnels: il s’agit de passer un moment d’apprentissage ludique autour de la cuisine. C’est un concept qui réconcilie les « phobiques » de la cuisine avec la cuisine : les codes de la cuisine sont complètement brisés puisqu’on cuisine en extérieur dans une cuisine pourtant 100% équipée, on réalise des recettes créatives avec des produits locaux, et en général on est fier de ses réalisations qu’on déguste de retour à la maison en famille ou entre amis… En résumé, on y cuisine sans en avoir l’air et avec le sourire !

Dominique Lancastre, La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s