A nos Académiciens – Une relation « sapiosexuelle »

Par Marc-Arthur Pierre-Louis

Dans mon roman « Parlers à Paradoxes » Boreto de Gasse et Rotchild Goldimberg disent s’aimer. Boreto est extrêmement brillant en français, fort de ce doctorat en littérature française sur lequel il matricule à l’université de Miami avant d’aller sur le vieux continent pour un « deuxième doctorat à la Sorbonne. » Ses compétences oratoires font de lui le point de mire et le « gros lot » de tout le club Franco-haitiano-americain de Miami où l’unique langue de mise est le français. Rotchild Goldimberg, « l’excellente Rotie, » « fille de potentat de son état » va s’assurer le monopole de l’accès à ce « brillant homme » qui dit tant de choses si plaisantes en du « bon français » aux filles.

Il est même superflu de dire que l’attraction de la Rotie vers de Gasse est essentiellement alimentée par l’intelligence présumée du doctorant. Les attractions amoureuses sont rarement désintéressées mais il est tout a fait intéressant que l’anglo-saxon se soit réservé une terminologie toute particulière qui décrit une attraction sexuelle basée sur l’intelligence de l’autre. « A sapiosexual relationship » disent-ils aux États-Unis d’Amérique.

Le mot « sapiosexual » ne connaît pas d’équivalent en français. En décrivant ce phénomène dans le roman je me suis résigné à le faire par l’entremise de la terminologie anglo-saxonne. Ce n’est pas que le phénomène soit inconnu en France. Deja au 17e siècle Molière en faisait écho dans sa fameuse satire « Les précieuses ridicules .» Idem en Haiti où ceux ou celles qui donnent l’indubitable signe de leur « intelligence » par leur maîtrise du français envoient illico la flèche de Cupidon au sexe opposé.

files
Cliquer pour plus sur ce roman

Alors il y a lieu de placer un petit mot à nos frères, membres de deux académies de langues, l’une siégeant à Paris et l’autre à Port-au-Prince. Respectivement, « sapiosexuel » et « sapyoseksyèl » et les mots connexes qu’ils impliquent enrichiraient les langues de l’Haïtien.

Et pour joindre mon humble mot à la demande, disons que la « sapiosexualité » n’est pas une garantie du bonheur en amour et peut réserver de grandes surprises comme l’ont démontré les deux œuvres mentionnées ci-dessus. Il lui en faut des ingrédients additionnels.

Mais que j’aurais aimé avoir un mot qui m’eut permis de décrire le phénomène de façon succincte. Espérons que le prochain auteur qui en aura besoin sera copieusement servi.


Définition urbaine: Un sapiosexuel est une personne chez qui l’intelligence de l’autre provoque une excitation sexuelle. Le terme « sapiosexuel » est relativement nouveau, ce qui est connu comme néologisme. Il est composé de la racine latine sapio-, pour sapiens, et de l’adjectif -sexuel, pour former sapiosexuel, celui qui trouve que l’intelligence est la caractéristique la plus attirante sexuellement chez l’autre.

Source photo en vedette : LeSaviezvous.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s